Aller au menu de navigation Aller au contenu Aller au plan du site Aller a la recherche Retour accueil Retourner en haut de page Page accessibilité Page contact

Sélectionnez une étape

Université et Territoires : un état des lieux des pratiques en terme de Responsabilité Sociétale des Universités

Average rating
Ajouter à vos favoris
Click to subscribe
Fichier Pour comprendre Comité 21
Comité 21 Grand Ouest
Ajouter à vos favoris
Click to subscribe

Average rating

Cette enquête a pour objectif d’identifier l’engagement des universités comme facteur de développement des territoires et des campus. Elle s’appuie sur le regard d’acteurs impliqués dans des actions participant de la RSU à différents niveaux : universités et pôles universitaires, régions, communautés d’agglomération, villes et autres acteurs de la vie étudiante (CNOUS/CROUS).

Autres outils qui peuvent vous intéresser

Le MEDEF et l’Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises (Orse) poursuivent leur action en faveur d’une meilleure visibilité de l’engagement des fédérations professionnelles en matière de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), en publiant une nouvelle édition du guide sur les initiatives RSE sectorielles.

En 2014, le MEDEF et l’Orse s’étaient associés pour faire un premier état des lieux des dispositifs d’accompagnement sur la RSE développés par les fédérations françaises. Cette nouvelle édition présente, sous forme de fiches, les actions mises en place par de nouveaux secteurs, ainsi qu’une mise à jour des fiches de secteurs ayant participé à la première version du guide.

11 secteurs d'activité s’engagent : Agroalimentaire, Automobile, Chimie, Commerce et distribution, Conseil en communication, Événement, Ingénierie, Minerais, Minéraux et Métaux, Propreté, Textile et Tuiles et briques.

Ce guide s’adresse :

-          aux chefs d’entreprises et salariés des secteurs d’activité représentés, qui trouveront des informations synthétiques pour les accompagner dans le développement de leur démarche RSE et dans la mise en place d’actions centrées sur leurs enjeux ;

-          aux parties prenantes des entreprises (syndicats, ONG, fournisseurs, etc.) et aux pouvoirs publics, en mettant à leur disposition un ensemble riche et concret d’engagements et d'actions ;

-          aux fédérations professionnelles que le MEDEF et l’Orse encouragent à développer des outils adaptés pour leurs adhérents ou poursuivre leurs actions. 

Fichier

31 mars 2016
Horaires: 8h30 à 10h30
Format: webconférence (accessible depuis votre poste informatique)

Fondée sur une approche systémique, l’écologie industrielle et territoriale s’inspire du fonctionnement des écosystèmes naturels pour recréer un système industriel dans lequel les déchets des uns deviennent les ressources des autres.

En permettant une gestion optimale des ressources ainsi qu’un fort taux de recyclage de la matière et de l’énergie, l’écologie industrielle et territoriale se traduit par des bénéfices économiques et environnementaux importants. Souvent limitée aux zones industrielles, ces démarches peuvent pourtant voir le jour sur différents périmètres : zones d’activités commerciales, quartiers ou commune, parc naturel régional, communauté de communes. Cependant il est nécessaire que les différents acteurs (entreprises, collectivités, acteurs de l’économie sociale et solidaire, etc.) adoptent une approche coopérative sur le long terme.
Quels bénéfices pour les entreprises et collectivités, sur l’économie et l’environnement, de l’écologie industrielle et territoriale ? Quelles actions concrètes mettre en place ? Quels facteurs-clés de réussite ?

Ces questions seront explorées lors d’une webconférence animée par Agnès Delamare, experte du Comité 21, avec notamment le témoignage de la CARENE sur la démarche d’écologie industrielle entamée avec le grand port maritime de Nantes Saint-Nazaire début 2014.

Fichier

31 mai 2016
Horaires: 8h30 à 10h
Format: webconférence (assessible depuis votre poste informatique)

Souvent perçue comme difficile, coûteuse et fastidieuse, la publication d’un rapport sur le développement durable est pourtant indispensable pour structurer, crédibiliser et faire progresser la démarche. Les collectivités ont désormais rejoint les entreprises dans cet impératif d’évaluation et de reddition de compte sur les mesures engagées, et les organisations sont de plus en plus nombreuses à rédiger un rapport même en l’absence d’obligation. Les enjeux de cet exercice sont nombreux : il s’agit d’identifier les « bons » indicateurs, de s’assurer de la pertinence, de la précision et de la comparabilité des informations, de renforcer la fiabilité et la crédibilité des données, de structurer les informations, et de lier la démarche de développement durable avec la stratégie et la performance globales de l’organisation.

Quelle méthode suivre pour rédiger ce rapport ? Quels outils mobiliser ? De quelles bonnes pratiques s’inspirer ?

A l’occasion de la publication d’un Infos 21 consacré au reporting et fort de 20 ans d’expertise en la matière, le Comité 21 se propose d’explorer ces questions lors d’une webconférence.

Fichier

Le développement durable à l’école : une légitimité à conquérir

Lien Web

Le guide "Mon campus s'engage pour le développement durable"

Fichier

Charte d'engagement d'un établissement supérieur "Mon campus s'engage pour le développement durable"

Fichier

Proposition d'actions à mener pour la réduction des déchets et du gaspillage au sein d'un établissement supérieur

Fichier